?

Log in

~Camille-Miko~ [userpic]
Un jour comme les autres pour Dauphin_noire
by ~Camille-Miko~ (camille_miko)
at le 27 juin 2012 (23:00)

Auteur : ???
Titre : un jour comme les autres
Prompt : Drago/Hermione
Résumé : Un jour comme les autres dans la vie de Drago et celle d'Hermione
Votre invité(e) : dauphin_noire
Rating : pg 13
Mot du chef cuisinier : Je crois avoir abusé de sucre. J'espère que cela ne sera pas indigeste pour autant !





Comme à son habitude, Hermione éteignit le réveil dès la seconde sonnerie, se leva et se dirigea vers la salle de bain. Une douche rapide, un vague sort de démêlage, une robe simple et agréable à porter et la voilà prête.

La jeune femme se prépara le petit déjeuner en chantonnant un air moldu à la mode et s'attabla devant son lait chaud. Elle commença à lire le dernier Potions et Chaudrons. L'article sur sa découverte était très satisfaisant. Il fallait dire que le journaliste était un passionné et que cela avait été un réel plaisir d'échanger avec lui !

Deux pages plus loin, elle lu avec intérêt l’avancement des recherches de Draco Malfoy. Le travail de cet ancien "ennemi" est très intrigant. Sa façon d'appréhender l'art des potions était... révolutionnaire ? anarchique ? un défi face aux lois élémentaires ?

Mione ne trouva pas le mot. Mais elle était sur et certaine que la façon de faire de son filleul retournait Severus Rogue dans sa tombe.

Après avoir débarrasser la table, Hermione enfila sa cape et se mit en route pour Sainte Mangouste où elle travaillait avec Blaise et Néville. Si Néville était déjà là, Blaise arriva nonchalamment en retard. Hermione rouspéta pour la forme et Néville demanda innocemment des nouvelles de Luna. Le Serpentard plissa les yeux :

-Pardon ?

-Tu portes son parfum.

-Oh toi et ton nez... que Mordred vous emporte ! Est-ce que je te demande des nouvelles de Théo ?
Mais Blaise souriait de toutes ses dents. Et sifflota en coupant les racines.
Hermione se sentait bien.



888



Comme à son habitude, Drago se leva beaucoup trop tôt. C'était ça ou revivre ce même cauchemar en boucle. Il se leva, passa un long moment dans la salle d'eau : seul le bain arrivait à le détendre, à calmer ce cœur qui battait trop vite, à chasser les cadavres qui le hantaient.
Lorsque l'héritier Malfoy sortit, impeccablement coiffé et habillé, Gofy lui avait déjà préparé un petit-déjeuner digne d'un roi. Elle savait bien que son maître ne ferait que grignoter ça et là, mais elle ne pouvait pas le regarder maigrir encore davantage sans rien faire, alors la petite elfe mettait tout ses talents culinaires en œuvre.
Le dernier numéro de Potions et Chaudrons posé près de la théière attira l'attention de Drago. Il lu le journal en diagonale. Granger avait encore droit à un article plus long que le sien (de trois lignes, il avait compté)... c'était rageant.
Après avoir laissé Gofy lui emballer la nourriture pour le raps de midi (et aussi une petite collation, on ne sait jamais), Drago transplana devant le Ministère. Comme un automate, il se dirigea vers son laboratoire et se mit au travail.

Lorsque plus tard, ses collègues le rejoignent, c'est à peine s'il leur souhaita le bonjour, tout absorbé par la couleur bleutée du liquide entrain de chauffer doucement dans le chaudron.
Il n'y a que là, devant ce chaudron, qu'il oublie qui il est. Il n'y a que là, devant ce chaudron, qu'il vit vraiment.



888



Après sa journée de travail, Hermione repose blouse et masque à leur emplacement, comme à son habitude. Mais ce soir, elle ne file pas au chemin de traverse pour flâner dans les rayons de Fleury et Botts ou à l'Apothicaire. Elle prend un couloir différent, monte un étage, tourne encore et après avoir frappé, pousse une porte.
Pansy est allongée, son nouveau-né tout contre elle. Hermione s'approche doucement :

-Elle est magnifique ! Et elle a déjà une belle chevelure rousse !
-Cela a fait rire Molly... mais assis-toi !

-Ron n'est pas là ?
-Oh, juste parti se chercher un café. Comme s'il n'était pas assez excité comme ça !
-Vous avez fait le plus beau bébé du monde : il a bien le droit d'être heureux !
Pansy se mit à rire. Comme la porte s'ouvrit, les deux jeunes femmes se retournèrent pour voir non pas le papa, mais un magnifique bouquet de fleurs qui demanda si il pouvait entrer. La voix hautaine et trainante ne laissa aucun doute sur l'identité de la personne que cachait le bouquet.

-Bien sur Drago. Mais je n'aurai jamais de vase assez...
-C'est pourquoi j'ai aussi prévu le vase.
L'héritier Malfoy s'occupa du bouquet en discutant joyeusement avec son amie et ne se retourna que lorsque la composition le convint.

-Oh. Granger.
-Par Merlin, je ne suis donc pas totalement invisible ? » railla cette dernière.
-Hélas pour moi.
Hermione leva les yeux au ciel :

-Je vous laisse alors. Je passe chez vous d'ici la fin de semaine, Pansy ?
-Passe quand tu veux !
Elle croisa Ron dans le couloir et ils papotèrent un peu. Quand elle quitta l'hôpital, un vent portant l'odeur du lilas la fit s’arrêter. Le printemps déjà ? Hermione regarda autour d'elle et découvrit le parc en fleur. Elle décida alors de s'assoir sur un des bancs près d'un magnolia.
La vie passait si vite...



Elle sursauta lorsque Drago se laissa tomber à côté d'elle :

-Si on m'avait dit que ma meilleure amie épouserai un Weasley...

-C'est un sang pur, au moins.

L'héritier Malfoy jeta un regard en coin à la jeune femme qui riait avant de soupirer.

-Potions et Chaudrons m'ont contacté cet après-midi. Ils aimeraient une interview croisé des deux meilleurs potionistes anglais.
-Oh ?

-Toi et moi, Granger.

-Oh... OH. Et je suppose que voir ton nom à côté de celui d'une sang-de-bourbe t’insupportes.

-C'est toi qui m’insupporte Granger. Mais je me dis que cela m'éviterai de compter les lignes...




888



-Bon anniversaire chérie !

-Quand je pense que cela fait huit ans que nous sommes ensemble pour la seule raison que tu comparais la taille respective de nos articles...

-Ce n'était pas le seule raison. Une des principales je te l'accorde. Mais pas la seule...

-Rappelle-moi pourquoi j'ai accepté déjà ?

-Mon charme légendaire, la fortune familiale, mon corps d'Apollon...

Hermione interrompit la liste qui menaçait d'être longue par un baiser. Avant d'ajouter, un sourire aux lèvres :

-Ton côté odieux, non ?



FIN

Comments

Posted by: ((anonyme))
Posted at: le 27 juin 2012 21:13 (UTC)

pour Camille :
Oh rage !
Ma mise en page est toute foireuse U_U
(y-a-t'il un moyen que je corrige cela sans trop t'embeter ?)

Posted by: ~Camille-Miko~ (camille_miko)
Posted at: le 04 juillet 2012 12:43 (UTC)

Argh ! J'avais pas vu ça. Si tu la mets en page sur LJ et que tu m'envoies le code HTML, je devrais pouvoir le faire rapidement.

Ca t'irait ?

Posted by: Babydracky (babydracky)
Posted at: le 28 juin 2012 20:31 (UTC)
HP

Trop de charme, tue le charme!;p
Histoire très sympa^^